homebanner homebanner homebanner homebanner homebanner homebanner

L’Or vert – Les feuilles de la vie!

Plantes Comestibles: Le guide pour vous inspirer a choisir et cultiver des plantes comestibles hors du commun

 

L’Importance des feuilles vertes pour la planète

 

La chlorophylle des feuilles vertes forme la base de toute la vie sur Terre. Sans elle, la vie telle que nous la connaissons n’existerait pas. Il resterait peut-être quelques bactéries chimio synthétiques puisqu’elles peuvent obtenir de l’énergie à partir de réactions chimiques plutôt que de la photosynthèse, mais c’est tout. Pratiquement toute vie dépend de cette merveilleuse molécule verte de chlorophylle.

 

Le pigment de chlorophylle est concentré dans les feuilles des plantes, bien qu’il soit présent dans d’autres parties comme la tige de nombreuses herbacées, les boutons de fleur, certains fruits et parfois dans les racines. La molécule de chlorophylle intercepte l’énergie lumineuse et cette énergie solaire est ensuite convertie en énergie chimique sous la forme de glucose en utilisant le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère, et l’eau (H2O) du sol. Ce glucose est ensuite transporté aux parties de la plante qui en ont besoin. Une partie est oxydée pour former de l’énergie, une partie est entreposée sous forme d’amidon insoluble pour les besoins futurs. Une partie est transformée en cellulose afin de fabriquer de nouvelles structures, par exemple des feuilles, des tiges, des fleurs ou des racines. Une partie est transportée vers les fruits ou elle s’accumule. Une partie est utilisée pour fabriquer des protéines en utilisant l’azote sous-terrain.

 

Toutes les plantes vivent et grandissent grâce à la photosynthèse. Les seules exceptions sont des plantes parasites telles que la cuscute (qui ont perdu leur chlorophylle) et les saprophytes comme l’épipogon sans feuilles, la plupart des champignons et les bactéries. Les saprophytes se nourrissent de végétation morte ou en voie de décomposition, alors que les parasites se nourrissent de plantes vivantes et donc tous deux dépendent de plantes vertes et de chlorophylle, même s’ils n’en possèdent pas.

Les plantes vertes sont le principal producteur grâce à leur verdure géniale! De nombreux animaux, y compris les humains, mangent des plantes. Certains animaux mangent d’autres animaux, mais si on remonte la chaine alimentaire, on trouve toujours les plantes vertes à la base. Les animaux et les plantes meurent et se décomposent, libérant des minéraux dans le sol et du CO2 dans l’air afin que les plantes vertes les utilisent pendant la photosynthèse. Et ainsi le cycle continue et nous avons tous (à l’exception de quelques bactéries) besoin de plantes vertes. Si les plantes vertes disparaissaient soudainement, quasiment tous les êtres vivants (à part quelques bactéries) disparaitraient également, y compris les Homo Sapiens.

 

Les feuilles sont donc de véritables centrales – la grande force de la vie sur terre. La photosynthèse est le processus chimique qui crée la vie. La chlorophylle est donc la molécule de la vie.

 

L’Importance des feuilles vertes pour la santé.

 

Il n’est pas surprenant que les feuilles vertes soient si bonnes pour la santé.

 

1. Energie vitale. Quand vous mangez une feuille, votre corps absorbe en son for intérieur cette source d’énergie et de vitalité qui crée la vie sur terre. Ce n’est pas une coïncidence si la structure de la molécule d’hémoglobine (responsable du transport de l’oxygène dans notre sang pour l’apporter à nos cellules, du transport du CO2 vers les poumons pour l’expulser) est très semblable à celle de la chlorophylle. La principale différence étant que l’hémoglobine contient du fer alors que la chlorophylle contient du magnésium. Certaines personnes pensent même qu’en mangeant de la chlorophylle, on peut fabriquer de l’hémoglobine!

 

Les feuilles crues fraichement cueillies sont en particulier remplies d’activité et de vitalité. La photographie de Kirlian permet de mesurer cette vitalité, ou force vitale, et elle diminue lorsqu’une plante ou un animal tombe malade ou vieillit. Quand vous mangez des feuilles crues et riches, votre corps absorbe cette vitalité. Les feuilles qui ont été cueillies et conservées quelques temps, les feuilles cuites et les feuilles séchées renferment beaucoup moins de vitalité mais sont tout de même très bénéfiques. Mangez des feuilles vertes – absorbez la VIE!

 

La molécule même de chlorophylle est très apaisante et aide à la guérison des plaies. C’est également un désodorisant et peut aider à débarrasser les intestins de mauvaises odeurs.

 

2. Les Vitamines et Minéraux. Lors du changement entre un régime à base de viande à un régime à base de plantes, on se demande souvent comment se procurer tous les minéraux, vitamines, protéines et graisses. Nous répondrons à toutes ces questions dans ce paragraphe. Les feuilles vertes apportent la plupart des nutriments dont le corps a besoin.

De tous les aliments, les feuilles vertes sont en fait les plus riches en vitamines et minéraux. Ceci est dû au fait que ces nutriments sont nécessaires à la photosynthèse, voici pourquoi ce livre insiste autant sur les plantes à feuilles comestibles.

 

Les feuilles vertes sont l’aliment le plus riche en calcium facilement assimilable. A partir du poids sec, une analyse chimique montre que la plupart des feuilles végétales sont au moins aussi riches, si ce n’est plus, en calcium que le lait de vache. Cela peut vous surprendre, mais les chiffres sont officiels! Le lait de vache (ou de chèvre) n’est pas en fait une bonne source de calcium car le lait encourage la formation de mucus, ce qui entraîne la présence d’une grande quantité de mucus dans les intestins. Ce mucus empêche la digestion et l’absorption et le calcium qu’il contient n’est donc pas bien utilisé. De plus, le calcium a besoin de magnésium pour être utilisé dans le corps, si la quantité de magnésium est insuffisante, le calcium ne peut pas être utilisé correctement. Le lait n’est pas très riche en magnésium alors que les feuilles vertes sont une bonne source à la fois de calcium et de magnésium. De plus, contrairement au lait, les feuilles vertes sont des aliments très propres et légers que le corps absorbe très facilement, et ils aident le corps à se débarrasser des mucus et toxines. Il est très intéressant de remarquer que les cas d’ostéoporose sont beaucoup plus nombreux dans les pays qu’on appelle ‘développés’ où l’on consomme beaucoup de lait et de viande, alors qu’ils sont plus rares dans les pays où l’on mange moins de produits animaliers.

 

D’ailleurs, quand on parle de feuilles vertes, on parle de feuilles vraiment vertes, pas des cœurs blancs que l’on trouve dans les choux, la laitue, le cèleri ou les endives, ou tout autre légume forcé. Les feuilles vert foncé, qui sont bénéfiques, sont celles que l’on trouve sur les plantes telles que le pissenlit, la chicorée verte, le persil, le chou frisé, diverses campanules, le thym, la reichardie, les violettes, etc. Voir les chapitres sur les salades hivernales, les feuilles comestibles, etc. pour plus d’exemples.

 

Les feuilles vertes sont également très riches en potassium, un minéral dont manquent les régimes à base de produits alimentaires transformés de la société industrielle. Le potassium et le sodium sont en équilibre, il y a beaucoup plus de potassium que de sodium, ce qui est l’ordre naturel des choses. Lors de leur transformation, les aliments perdent leurs parties riches en potassium et minéraux, qui sont remplacées par un taux élevé de sodium, sous la forme de sel, de bicarbonate de sodium (= bicarbonate de soude) et d’autres sels. Cet excès de sodium cause un déséquilibre important dans le corps humain qui entraîne de nombreux problèmes de santé.

 

Les feuilles vertes sont une très bonne source de fer. Elles sont aussi source de zinc, de manganèse-cobalt, de cuivre et de nombreux autres minéraux dont notre corps a besoin, mais auxquels on pense peu. Elles sont aussi une source importante du complexe de vitamines B (sauf peut-être B12, que l’on peut obtenir d’une autre façon – voir plus loin). On recommande souvent aux femmes enceintes de prendre des suppléments de vitamines, et surtout de l’acide folique, pour atténuer le risque de Spina Bifida. Tout ce qu’elles ont à faire est de s’assurer de consommer une salade chaque jour, puisque les feuilles sont la meilleure source d’acide folique. Le complexe des vitamines B joue un rôle dans différentes fonctions du corps humain mais les deux plus importantes sont:

 

1. La production d’énergie à partir des aliments.

 

2. L’entretien du système immunitaire.

 

Donc, si vous vous sentez constamment fatigué, ou que vous attrapez sans cesse des rhumes, vous devriez peut-être manger plus de feuilles!

 

Les feuilles vertes sont la meilleure source de carotène, ou provitamine A, à partir de laquelle le corps produit la vitamine A dont il a besoin. La vitamine A pure ou rétinol (que l’on trouve dans les produits animaux) est très toxique si on en mange trop, plusieurs explorateurs de l’arctique sont morts d’empoisonnement à la vitamine A et D après avoir mangé des foies d’ours polaires car c’est là que ces vitamines sont stockées et sont très concentrées.

 

Le carotène n’est pas toxique du tout et est au contraire bénéfique en grande quantité.

 

C’est une vitamine anti-oxydante très utile en ces temps de grande pollution. Certains enfants en Inde ont perdus la vue à cause du manque de vitamine A dans leur régime alimentaire, ce qui aurait pu être évité s’ils avaient mangé des feuilles vertes régulièrement, ce qui n’aurait pas coûté très cher. On trouve également du carotène dans les fruits et légumes jaunes ou orange comme les abricots et les fruits d’aubépine. Les feuilles vertes fraichement cueillies sont une excellente source de vitamine C. La cuisson, le flétrissement, le séchage ou le fait de les entreposer dans un endroit chaud détruit toutes les vitamines C ou au moins une partie, suivant le processus. Entre autres choses, la vitamine C est très importante pour le système immunitaire, la réparation des tissus, et c’est un antioxydant. La vitamine C est présente dans toutes les parties vivantes et actives dans le métabolisme des plantes, pas seulement les feuilles (elle n’est pas présente dans les graines en dormance mais fabriquée en grande quantité lorsque les graines germent). La plupart des gens tendent à manquer de vitamine C car ils ne mangent pas assez d’aliments frais et crus. Nos ancêtres vivant dans les forêts se nourrissaient en grande partie de fruits et de feuilles et avaient donc certainement de grandes réserves de vitamine C.

 

On n’obtient pas de vitamine D en mangeant des feuilles, mais on peut en fabriquer si la peau est exposée à la lumière du soleil régulièrement. Pas besoin de grandes quantités de soleil, ce n’est pas la peine de se faire bronzer toute la journée, ce qui de toute façon augmente le risque de maladies ou de cancer de la peau. On peut stocker la vitamine D dans le foie, et donc on fait des réserves l’été pour l’hiver.

 

La vitamine E (autre antioxydant) et la vitamine K (essentielle pour la coagulation du sang) sont aussi présentes en grandes quantité dans les feuilles.

Les bio flavonoïdes, aussi connues sous le nom de ‘vitamine F’ sont divers pigments végétaux qui apparaissent dans les feuilles vertes en association avec la chlorophylle; et aussi dans de nombreux petits fruits comme les fruits d’aubépine. Ils sont importants pour l’utilisation de la vitamine C et certains pensent qu’ils sont bons pour le cerveau. Les bio flavonoïdes ont aussi bien d’autres bénéfices. La rutine, que l’on trouve dans les feuilles de blé noir est un bio flavonoïde qui a un effet très bénéfiques sur la circulation. Les bio flavonoïdes que l’on trouve dans les fruits de toutes les espèces d’Eleagnus et d’Hippophae sont un moyen efficace de prévention et de traitement du cancer.

 

3. Les Acides Gras Essentiels Bien que les feuilles ne contiennent que très peu de lipides, la petite quantité qu’elles contiennent se présente sous la forme d’acides gras essentiels, l’acide linoléique et alpha-linoléique. Ils sont essentiels pour le bon fonctionnement du système immunitaire et pour la formation de membranes cellulaires.

 

4. Les Protéines Croyez-le ou non, les feuilles vertes contiennent un taux important de protéines de bonne qualité. Sur une base de poids sec, les feuilles ont environ 25% de protéines, taux comparable aux haricots. Et contrairement au stockage des protéines de la plupart des graines, qui semblent manquer d’aminoacides, les feuilles vertes en contiennent une grande quantité. La raison en est que les protéines des feuilles se présentent sous la forme d’enzymes (catalyses biologiques qui accélèrent et déterminent les réactions biochimiques comme celles responsables de la photosynthèse, de la respiration, de la digestion, etc.) Plusieurs enzymes travaillent avec cette molécule géniale de chlorophylle dans le processus de photosynthèse. Bien sûr, personne ne recommande l’utilisation des feuilles comme seule source de protéine, mais le taux de protéine existe bien et il est loin d’être négligeable.

 

Les enzymes présents dans les feuilles crues, et dans d’autres aliments végétaux crus, apportent non seulement des protéines, mais ils aident également la digestion de l’aliment dans lequel ils se trouvent et sont très bons pour la santé.

 

Il existe une association appelée “Leaf for Life/Find your Feet” (“les feuilles pour la vie/Trouvez vos repères”) qui fait du jus de feuilles et l’utilise comme supplément de protéines pour les enfants de pays comme l’Inde. Leur produit s’appelle “Leafu” (Feuillu) et a beaucoup amélioré la santé de nombreuses personnes dans ces pays. L’autre avantage des protéines de feuilles est qu’elles sont solubles et donc faciles à digérer, contrairement à bien d’autres formes de protéines.

 

5. Les Fibres Les feuilles sont une excellente source de fibres. Le manque de fibres (dû en général à un régime de produits transformés et de produits animaliers) entraîne douleurs, constipation et maladies. Un apport adéquat de fibres entraîne des selles molles et une bonne santé. Les fibres des feuilles sont particulièrement bénéfiques et beaucoup plus saines qu’une surconsommation de son (de blé) qui peut irriter les intestins. En effet, les fibre présentes dans les feuilles crues fraiches encouragent les bonnes bactéries lactiques, principalement le Lactobacillus acidophile dans les intestins à proliférer et se multiplier. Ces bactéries adorent le vert. Dans notre corps, elles produisent des vitamines B (y compris B12) et des vitamines K. Elles aident la digestion des aliments, le système immunitaire et aident à repousser les “méchantes” bactéries. Ces “méchantes” bactéries de la putréfaction, comme e-coli, prolifèrent en l’absence de fibres et en présence d’une abondance de restes de viande et de lait en voie de décomposition. Elles ne fabriquent aucune vitamine, et encouragent au contraire la putréfaction (au lieu de la digestion) des aliments et produisent de ce fait des toxines et des odeurs désagréables. Ces toxines des intestins sont une cause majeure de maladies dans la société occidentale – et peuvent même entraîner le cancer du côlon. On dit souvent que les maladies commencent dans un colon toxique. Donc, mangez beaucoup de feuilles crues pour encourager les bactéries lactiques amicales.

 

6. Les Médicaments En plus d’utiliser les feuilles vertes comme aliment, un grand nombre d’entre elles ont des propriétés médicinales. Les feuilles ont en général des pouvoirs purificateurs, soignants, apaisants et revitalisants, en plus d’être très nourrissantes. Un jus de feuilles vertes est un excellent supplément nutritionnel, et on utilise souvent ces jus pour des thérapies naturelles, y compris pour le traitement du cancer. Comment disait Hippocrate, le père de la médecine, “Laisse ta nourriture être ton remède et ton remède ta nourriture". Certaines feuilles sont bonnes pour certaines choses. Par exemple les pissenlits et la chicorée sont bons pour le foie et les reins et purifient le sang. Le pissenlit est aussi un diurétique mais, contrairement aux médicaments diurétiques qui font baisser le taux de minéraux, et surtout de potassium, les pissenlits possèdent un fort taux de potassium et d’autres minéraux qui font augmenter le taux de potassium malgré leur effet diurétique.

 

Les orties (et bien sûr nous ne vous recommandons pas de les manger crues) purifient le sang et aident le traitement de l’arthrite.

 

La menthe et le fenouil contiennent des huiles aromatiques qui aident la digestion et dissipent les gaz intestinaux. Le jus des feuilles de consoude et d’aloe vera posé directement sur une blessure, une brûlure ou un ulcère augmente grandement le processus de guérison.

 

(Pour plus d’informations sur cet aspect des feuilles, voir ‘The New Holistic Herbal’ par David Hoffman, ‘The Dictionary of Modern Herbalism’ par Simon Mills et le ‘Guide pratique des herbes aromatiques et ornementales’ de Deni Bown.

 

Pour résumer

C’est la chlorophylle présente dans les feuilles vertes qui est responsable de presque toute vie sur terre. Les feuilles sont des centrales de plantes dans lesquelles l’énergie solaire est transformée en énergie végétale. Quand nous mangeons ces feuilles, nous absorbons cette énergie et vitalité. Les feuilles vertes possèdent des propriétés uniques et la plupart des gens bénéficieraient de faire un effort pour en cultiver ou en rechercher davantage afin de les inclure dans leur régime alimentaire.

 

 

 

      You can download this page as a PDF

 

Plant Uses

Edible Uses
Medicinal Uses
Other Plant uses
Woodland Gardening
Why Perennial Plants?
Top Edible Plants
Top Medicinal Plants
Garden Design
Habitats
Translations

Twiter      Facebook

Content

Content Help
Bookshop
Support Us
Blog
Links
Old Database Search
Suppliers
Contact
About Us
News
Sign In

PFAF Newsletter

Stay informed about PFAFs progress,
challenges and hopes by signing up for
our free email ePost. You will receive
a range of benefits including:
* Important announcements and news
* Exclusive content not on the website
* Updates on new information &
functionality of the website & database

We will not sell or share your email address.
You can unsubscribe at anytime.